Les partenaires du projet

Ce projet n’aurait pas pu se réaliser sans l’apport de nombreux partenaires officiels et « officieux ».

Les partenaires officiels :

Il s’agit naturellement de remercier les différentes composantes du projet qui ont apporté leurs concours depuis deux ans et plus encore cette année.

 Capture d’écran 2015-05-11 à 17.54.41 

 L’Education Nationale : Bien entendu l’Education Nationale a été partie prenante de ce projet par l’intermédiaire de la coordonnatrice REP, Claire Adam-Colo puis Claudine Garrimé.

Elles ont fait le lien entre notre école et l’Association Papyrus notamment et permis de rencontrer Jean-Marc Assayag

 

Capture d’écran 2015-05-11 à 17.53.54

L’USEP 93 : Notre école est affiliée depuis plusieurs année, pour son fonctionnement et sa gestion de coopérative, à l’USEP.

L’USEP, l’Union Sportive de l’Enseignement du Premier degré, est une Fédération sportive scolaire qui a plus de 70 ans et qui crée un lien entre le monde sportif et de l’école.
Elle est aussi un mouvement pédagogique qui met à la disposition des enseignants de la documentation (cahiers techniques, fiches pédagogiques, revues, cassettes, documentations diverses sur l’EPS et le sport à l’école) et du matériel (malles pédagogiques).
Elle propose des projets sportifs et culturels aux associations et accompagne les enseignants dans leur mise en œuvre.

Elle oeuvre en profondeur, à travers la promotion du monde associatif, à la transmission de valeurs importante véhiculées par le sport, la santé, le vivre ensemble, …

La Présidente du comité départemantal du 93 est Martine Stevanovic et le référent Pascal Mellent.

Sans eux, sans les accords passés avec le milieu sportif, nous n’aurions probablement pas fait la connaissance avec le comité départemantal de randonnée pédestre du 93

image004

 Le comité de randonnée pédestre du 93 :

Depuis maintenant 4 ans, suite à une proposition reçue sur l’école, envoyée par l’USEP 93, qui recherchait des classes pour travailler avec le comité départemental de randonnée du 93, nous travaillons avec Jacques Dufour.

Jacques est le responsable de la commission jeunesse du comité.

Dans un premier temps, nous avons, durant une année, avec des CP, convenus de rendez-vous, en classe, ou en forêt, tous les quinze jours de janvier à mai 2011.

Avec Jacques, j’ai découvert un vrai passionné de nature, de randonnée, d’Histoire, bénéficiant d’un contact avec les enfants extraordinaire.

L’année suivante, nous avons, comme déjà cité sur le site, conçu un chemin avec la classe de CE1 et cette année nous avons prolongé ce travail.

Avec Jean-Paul Auger, président du comité départemental, nous nous sommes vus régulièrement pour faire le point, pour organiser des randonnées d’entraînement dans la ville et pour profiter de l’expertise et l’expérience des randonneurs.

Ensemble, nous avons vraiment eu à coeur de réaliser ce projet d’un chemin, une école.

Capture d’écran 2015-05-11 à 17.55.26

La ville de Drancy :

Il y a deux ans, lorsque nous avons crée le premier chemin, nous avons pu compter sur la volonté de notre élue municipale, Mme Vandenabel, présente lors de nos conseils d’école, pour faire la promotion de notre travail.

Grâce à elle, un article est paru dans le journal de la ville Drancy Immédiat.

Quand il a s’agit de poursuivre ce travail, cette année, nous avons à nouveau pu compter sur sa participation. Nous avons eu l’opportunité de rencontrer le Député-Maire, Jean-Christophe Lagarde, en 2013, pour lui faire état de notre projet.

Cette année, dès la première période scolaire, nous avons organisé une réunion où étaient présents le Service Culturel de la ville, Pierre Bour et Carine Piau, mais aussi le SIG, service de cartographie de la ville, avec Alain Fourré.

Plus tard, c’est Joëlle Pitkevitch, dont nous parlons dans la page rencontre, qui nous a contactés et a réalisé plusieurs articles sur notre travail.

A cela, nous pouvons ajouter la permanente gentillesse de Virginie et Josy, de la Médiathèque Avenir, la réactivité de la ville pour ses prêts de cars, de salles, la mise à disposition de cartes …

Je n’oublierai pas, non plus, le service informatique qui essaie tant que faire se peut, de répondre, dans les plus brefs délais à nos sollicitations pour notre salle informatique, le tableau numérique …

Capture d’écran 2015-05-18 à 19.11.46

 Le papyrus drancéen :

Depuis près de dix ans, j’ai eu souvent l’occasion de « tomber » sur des parutions, des personnes qui me vantaient l’exceptionnel travail de collecte, de mémoire de la ville de Drancy.

Pour autant, jamais, je n’avais pris le temps, hélas, de passer le pas de leur porte, à l’angle de la rue Jean-Pierre Timbaud et Sadi-Carnot, à Drancy.

L’année dernière, en prévision de la réalisation du projet, j’ai eu la chance de rencontrer Jean-Marc Assayag par l’intermédiaire de Claire Adam-Colo, notre coordonnatrice REP à l’époque.

En novembre dernier, j’ai pris rendez-vous avec lui dans les locaux de l’association. Là, j’ai fait connaissance avec la nouvelle présidente Françoise et nous avons imaginé la journée du 3 mars, durant laquelle, la classe partagée en deux, a travaillé soit au sein de l’association, soit au SIG de Drancy.

Cette journée a compté dans l’esprit des enfants et permis d’avancer dans la compréhension de l’historique de la ville ou sur la résistance.

Les partenaires officieux :

Il s’agit, à mes yeux, des organismes, personnes, histoires, livres, rencontrés, lus et qui ont pleinement influencé notre travail.

MShoah_Logo_Memorial_150bd

Le Mémorial de la Shoah :

Au mois de novembre 2014, j’ai pris contact avec le Mémorial de la Shoah et par l’intermédiaire d’Elise Malka, j’ai pu visiter et discuter calmement avec elle de notre venue avec la classe.

Nous avons convenu à ce moment d’une participation à l’activité intitulée : L’étoile du Combattant, relatant l’histoire d’une résistante juive.

Rendez-vous a été pris la semaine du 16 au 20 mars 2015, plus précisément le jeudi 19 mars au matin.

Cette journée restera comme celle du 3 mars marquante pour les enfants.

Dans un premier temps, nous nous sommes réunis dans la salle située en surplomb de la Cité de la Muette. Un échange a eu lieu, fait de questions-réponses entre Elise et les enfants.

Par la suite, Elise nous a fait partager l’histoire de Frida Wattenberg, jeune juive, qui dès l’âge de 16 ans, n’hésita pas à coller des affiches en lien avec l’appel du général de Gaulle, dans les classes de son lycée. Un destin exceptionnel, d’une grande dame, discrète qui eu même « l’inconscience » d’aller chercher sa maman, raflée en juillet 1942, au camp de Drancy.

Pour les enfants, elle représente une résistante de confession juive, première victime de la barbarie nazie, une femme de caractère, toujours vivante.

Elle est une figure, identifiable, que l’on peut considérer comme un membre de sa famille, pour beaucoup dans la classe.

A ce titre, le Mémorial, représente, à mes yeux, un partenaire tout aussi important que les premiers cités.

 

logocoul

Le Musée Nationale de la Résistance de Champigny sur Marne, Parc du Vercors :

Nous avons visité à deux reprises le Musée de la Résistance. Une  première fois, le mercredi 4 mars, sur la demie-journée de classe, ce qui nous a permis de faire le tour des différentes salles et de trouver de précieux documents en lien avec notre projet.

La seconde fois, nous sommes revenus, sur une journée entière, avec l’autre classe de CM2 de l’école. Les élèves devaient alors essayer de mener des recherches plus ciblées pour retrouver des noms précis et des extraits de journaux particuliers.

Le midi, nous avons eu la chance de pouvoir déjeuner dans le Parc du Vercors adjacent au Musée.

Les deux fois où nous sommes venus, nous avons bénéficié d’un accueil très bienveillant et sympathique de la part des personnes du Musée.

Nous nous sommes retrouvés seuls et cela nous a permis de prendre tout notre temps pour bien s’imprégner de ce Musée.

 

Capture d’écran 2015-06-06 à 10.37.55

 

L’AFMA (Association Fond de Mémoire d’Auschwitz) :

Lors de notre journée du 19 mars, avec la visite du Mémorial de la Shoah, nous avons eu aussi la chance de cotoyer Monsieur Lucien Tinader de l’AFMA.

Les locaux de l’association se trouvent au rez-de-chaussée de la Cité de la Muette, dans le bâtiment, à gauche, lorsque vous avez la Cité face à vous.

A l’intérieur, nous avons trouvé deux salles, l’une dédiée à une exposition, qui reprend l’histoire du peuple juif, à travers les siècles, et sa tragédie durant la Seconde Guerre Mondiale.

D’autres panneaux, plus thématiques, témoignent de la Résistance, des camps d’extermination, …

Dans la seconde salle, qui contient aussi des panneaux d’exposition, nous avons visionné un petit film sur la Cité de la Muette puis Lucien Tinader nous a narré son histoire d’enfant caché.

Comme pour Frida Wattenberg, le fait de rencontrer une personne vivante, témoignant de son vécu pendant la guerre, a eu un impact certain sur l’investissement des enfants.

Georges Guitian :

Je ne pouvais pas terminer cette page sans mentionner Georges Guitian.

Georges, connaissance personnelle de M.Michau, notre directeur, est la personne qui nous a aidés pour la partie informatique.

Lorsque nous avons compris que notre hébergement chez overblog ne répondait pas à nos attentes, il a fallu rapidement trouver une solution de substitution.

Georges, dont le métier est de développer des sites internet, notamment, a mis à notre disposition, sur son temps personnel, ses compétences, sa patience et son énergie pour nous aider à avancer.

Il a trouvé notre hébergeur, réfléchi sur WordPress, fait des tests pour le thème de fond, et bien sûr nous dépanner en cas de besoin.

Un grand merci à lui.

Deux ouvrages importants : 

 

 

 

 

Capture d’écran 2015-06-06 à 16.23.07

Résistantes et Résistants en Seine-Saint-Denis, un nom, une rue, une histoire de Monique Houssin

C’est à travers cet ouvrage que nous avons déniché l’ensemble des informations sur les résistants drancéens. Sans lui, Fernand Péna, Jacques Jorissen, Simon Bronzstein, … ne seraient restés que des noms de plaques de rues.

Capture d’écran 2015-06-06 à 16.23.43

Roman de littérature de jeunesse écrit par Philippe Nessmann, relatant l’histoire de Lucie et Raymond Aubrac depuis leur rencontre jusqu’à la fin de la seconde guerre mondiale.

Quelques sites très utiles :

  • http://politique-auschwitz.blogspot.fr/2014/04/deschamps-rene-auguste.html de Claudine Cardon-Hamet
  • http://www.ordredelaliberation.fr/fr_compagnon/325.html
  • http://www.pierrebrossolette.com/biographie-2/pierre-brossolette-en-quelques-dates/
  • http://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/bataille_de_Stalingrad/138850
  • http://www.memoirevive.org/lucien-perriot-45969/
  • http://www.lyc-timbaud-bretigny.fr/jean_pierre_timbaud
  • http://memorialgenweb.org/memorial3/html/fr/index.php

Si d’autres sites me reviennent en mémoire je les rajouterais au fur et à mesure.

S.AUCLERT

 

3 réflexions sur « Les partenaires du projet »

    1. Bonjour,

      merci à vous, cet article sera complété prochainement avec les partenaires « officieux » tels le Mémorial de la Shoah ou le Musée de la Résistance de Champigny.

      Bien cordialement,
      S.AUCLERT

  1. Merci pour ce partage, c’est pas mal du tout. Je m’occupe de la partie actu pour la ville de la Rochelle et je ne vais pas hésiter à relayer votre article. Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *