Vendredi 12 juin 2015

Vendredi 12 juin 2015 :

Vendredi 12 juin 2015  avec notre classe et celle de M.Reveau, nous sommes allés au Centre Culturel à Drancy voir un film intitulé:

 » La cité Muette « .

Ce film documentaire parle de la Cité de la  Muette et pose la question de savoir comment est-il possible que des gens habitent dans les mêmes locaux que des personnes détenus dans cet ancien camp de concentration.

Nous avons eu des informations en plus de notre savoir. Dans la salle il y avait des collégiens de 5 ième et de 3 ième.

Après le film, nous avons rencontré un vieux monsieur, ancien déporté du camp d’Auschwitz, qui a survécu à la fin de la guerre à ce camp en Pologne.

Il nous a raconté son histoire, le fait que les soldats allemands les avaient faits sortir du camp avec d’autres prisonniers puis leur avaient demandé de courir dans la neige. Là, les nazis les avaient mitraillés mais M.Bercover était parvenu à s’échapper et à se cacher dans une ferme. Il a beaucoup souffert ensuite on lui a posé quelques questions.

Puis nous avons rencontré la réalisatrice du film, Sabrina Van Tassel. Elle était très gentille et a aussi  répondu à nos questions.

Le but de son film était de dire que c’était pas possible que dans cette cité des personnes y habitent.

Mais ça peut se comprendre car c’est pour avoir un habitat et il n’y a plus de place.

Derrière ces murs  se cachent encore plein de messages des anciens détenus. J’ai bien aimé cette sortie.

Omid Karim

 

 

 

 

 

La journée du 3 mars 2015 Papyrus et SIG

Mardi 3 mars 2015, nous sommes allés à la Mairie de Drancy.

Il y avait 4 groupes de 6 et 3 binomes de 2 par groupe.

Mon binome :Enzo et Anais.

SIG:

J’ai retenu que pour faire une carte il faut des outils informatiques.

Avant on faisait les cartes à la main.

SIG :signifie Système Informatique Géographique.

Il y avait 3 activités.

1: pour travailler et tracer notre chemin de randonnée sur une carte informatique avec Alain.

2: nous avons mis le logo de Drancy sur une carte avec Virginie.

3: nous avons posé des questions à Patrick.

Ensuite nous sommes allés voir l’imprimente de grandes cartes.

Puis à la plieuse.

On a appris plein de choses en informatique et sur le SIG.

On est resté là bas de 9h30 à 10h30.

DSC_0310 DSC_0304

La balade:

Derrière l’immeuble du SIG  nous avons vu la grande peinture « La Liberté guidant le peuple » peinte par Eugène Delacroix en 1830 .

liberteguidantlepeuple

Ensuite nous avons vu la statue du « Général de  Gaulle »(1890-1970), posée par le maire Jean-Christophe Lagarde le 18 juin 2007.

Enfin, nous avons vu la statue de »L’abolition de l’esclavage »dévoilée le 23 mai 2006, toujours par le maire Jean-Christophe Lagarde.

De gaulle statue                                         esclavageeleves

Juste après nous sommes passés par deux rues qui possèdent des noms de résistants .

Rue Roger Petieu .(1926-1944)

Rue Gaston Landry.(1919-1944)

la balade a duré de 10h30 à 11h30.

Le déjeuner: 

On a déjeuné dans la salle Roger Petieu de 11h30 à 13h50

Papyrus:

Nous avons posé des questions aux personnes que nous venions de rencontrer dès que nous sommes arrivés.

Ensuite ils nous ont donné des questionnaires en lien avec les photos.

Il y avait des fiches avec quelques informations sur les photos.

Nous avons fait une deuxième activité avec des phrases à trous.

On a vu alors des photos de la guerre  et appris beaucoup de choses merveilleuses.

On a rencontré : Michel , Jean , Marc Françoise , …

On est resté à Papyrus de 14h00 à 16h00.

Drancy a une histoire, Drancy a une mémoire.

Le SIG , Papyrus et la balade tout ça est à Drancy .

DSC_0326 DSC_0325 DSC_0327

J’ai adoré cette sortie.

                                                                                       Ecrit par Anais classe de CM2 b

école Romain Rolland

2014/2015

 

Jean Wirbel PAR moussa

                                     Jean Wirbel

Titre de l’article:  On parle d’une personne qui était avec les allemands pendant la première guerre mondiale  mais pendant la deuxième guerre mondiale il était avec la France.

Localisation de la rue: La rue se situe dans le quartier du Petit Drancy à Drancy. Les rues d’avant et après se trouvent: la rue Fernand Péna puis Gustave Devèze.

Date de naissance: né le 10 février 1886 à Moyeuvre-Grande en Moselle(frontière allemande).

Profession: il est forgeron

Guerre et résistance: il était membre des FFI, il avait participé à la Libération de Paris.

Quelques dates:

août 1944:  pendant un affrontement près de la mairie de Blanc-Mesnil, il est arrêté et emmené comme otage avec Jean Soubiran et Louis Delplace.

19 août 1944: il est fusillé avec Jean Soubiran et Louis Delplace à Gonesse.

 

 

c'est la personne qui était avec les allemands
c’est la personne qui était avec les allemands

 

écrit par Moussa

FERNAND PENA

Fernand Péna

 

FERNAND Péna: Membre des éclaireurs de France, il est français.

FERNAND Péna: est né le 16 janvier 1922 au Pré-Saint-Gervais . Il est déporté au camp de Oranienbourg puis au camp de Sachsenhausen en Allemagne où il meurt en décembre 1944.

FERNAND Péna: Il échappe à une première arrestation lors d’ une manifestation qui a eu lieu le 13 aouû 1941 mais le 16 avril 1942,il est arrêté par les Brigades Spéciales,livré à la Gestapo, torturé puis incarcéré aux Tourelles (Paris).

LEXIQUE:

Gestapo: police allemande.

incarcéré: enfermé (mis en prison)

Tourelles: prison à Paris.

Pena

 

écrit par ENZO.

L’inauguration du 27 mai 2015

Ce jour là on est arrivés avec les parents, le matin, et on a attendu que le maitre  arrive avec les randonneurs.

Quand ils sont arrivés, le maitre, Jacques,  Jean -Marc  et le directeur qui nous a accompagnés à quelques sorties, tous les gens présents ont fait un discours bref car on devait partir.

On a commencé par Honoré D’Estienne d’orves, puis Jean Moulin, Pierre Brossolette et Gabriel Péri pour la Cité de la Résistance.

Ensuite, nous avons poursuivi par la route de Stalingrad, Fernand Pena, Jean Wirbel , et la suite de notre chemin de randonnée jusqu’au musée de la Shoah.

Là, deux personnes ont  présenté Frida Wattenberg puis on a traversé en face devant le Mémorial situé devant le Wagon et la Cité de la Muette.

L’inauguration s’est poursuivie avec les personnes qui ont fait un  discours et après on a chanté, toute la  classe, le Chant des Partisans.

Après un petit apéritif sous le préau de l’école Pablo Picasso  on est  rentrés à l’école.

Capture d’écran 2015-05-27 à 21.33.43
une photo pris le jour de notre inauguration et ses dans le  parisien

ECRIT PAR VIDUSHAN.

 

Matinée du Jeudi 19 Mars Mémorial de la Shoah

Tout d’abord, nous sommes partis de notre école Romain Rolland pour arriver au Mémorial de la Shoah près de la mairie de Drancy.

Après avoir posé nos affaires et pris nos carnets de notes, nous nous sommes dirigés vers le 4ème étage.

 

Là, nous avons vu en hauteur le wagon qui symbolise ceux qui emportaient les juifs dans les camps et la cité de la muette en arrière plan.

Dans cette salle, nous avons aussi vu 1 maquette de la cité de la muette, des images, le vécu de la seconde guerre mondiale et un grand plan avec « la zone ocupée » ( avec les NAZIS ) dont Drancy et la zone libre ( plus tard les NAZIS l’attaquerons );

 

 

Dans la deuxième salle , l’accompagnatrice, Elise, nous a raconté l’histoire de Frida Wattenberg ( le 27 mai c’est moi qui a fait découvrir son histoire).

 

Dans la troisième salle nous avons dessiné des choses sur l’histoire de Frida Wattenberg à partir de photos illustrant des moments de sa vie.

 

 

 

A l'intérieur du Wagon témoin.
A l’intérieur du Wagon témoin.
Wagon Témoin devant la Cité de la Muette
Wagon Témoin devant la Cité de la Muette

Lexique  :

– Romain Rolland : Prix Nobel de Littérature en 1914, notre école porte son nom.

– NAZIS:  Nom donné aux allemands durant la seconde guerre mondiale

– 27 mai: lors de l’inauguration de notre projet

– Frida Wattenberg : Résistante Drancéenne 

 

 

Ecrit par Damaris

 

RAYMOND LEFÈVRE

  Je voudrais parler de la vie de Raymond Lefèvre

Naissance :  Raymond Lefèvre est né le 10 décembre 1920 à Paris .

Métier :   Mécanicien de profession, il devient membre des FFI ensuite et membre de Résistance de Soissons  .

Localisation de la rue :  Le nom Raymond Lefèvre est attribué à l’ancienne rue Rigaud. Rue d’avant est Roger Salengro et rue d’après est Jean Soubiran.

Cette rue est située sur le chemin des CE1-CM2.

Dans ce quartier de Drancy Centre, on trouve aussi l’école Lucien Perriot du nom d’un autre résistant drancéen.

 

Evénement importante de sa vie :  Il a appartenu aux FFI et à la Résistance .

Expliquer un événement marquant:  Il a participé aux combats pour la Libération le 1er septembre 1944, rue de Vendeuil à Nouvron-Vingre (Aisne).

Le contexte historique:  Libération de la France, après la victoire à Paris. Poursuite des combats dans les autres régions de France

Mots importants à retenir:  Libération et Forces Françaises de l’Intérieur.

 Date de mort: Mort en 1er septembre 1944 au combat de la Libération .

raymond lefevre pompier coll odette dupré
Raymond Lefèvre

                        lefevre

 

 

 

LEXIQUE

  • FFI :Forces Françaises de l’Intérieur  

Ecrit par NILAM 

 

Jean Soubiran

localisation de la rue: la rue s’appelle Jean Soubiran,

elle se situe loin de notre école Romain Rolland.

Cette rue est entre la rue Roger Salengro et la rue CHARLES GIDE.

Toutes ces rues se trouvent dans le quartier de Drancy Centre, son nom est attribué à la rue de la Cité Jardin.

personne concernée: Jean Soubiran était cheminot.

Il était membre des Jeunesses Communistes.

Date de vie et de mort: Jean Soubiran est né le 22 août

1923 à Paris et meurt fusillé le 19 août 1944 à Gonesse.

 

Evénement important de sa vie: Il appartient aux FFI et a combattu pour la Libération de la France.

 

Expliquer un événement marquant:

Il n’a pas parlé et a été tué au titre d’otage avec Louis Delplace et Jean Wirbel.

 

 

Vocabulaire:

fusillé:se faire tuer par balle, être exécuté.

FFI:forces françaises de l’intérieur.

 

Soubiran
voici la plaque de Jean Soubiran

 

 

 

ECRIT PAR MARIAMA CM2B

DE

LA CLASSE DE MONSIEUR AUCLERT.

Le 27 mai l’inauguration

Le début du jour: Nous arrivons à l’école à 8h30,nous voyons pleins de personnes que l’on connait ou pas, c’était très beau et agréable. Puis on nous distribue des casquettes jaunes et notre maître, monsieur Dufour monsieur Auger et  monsieur Michau le directeur…(et quelque personnes en plus tout aussi importantes) expliquent notre projet et la matinée commence. Le stress est grand mais nous sommes heureux.

Le chemin commence: Les enfants se mélangent avec les adultes, les premiers résistants arrivent. Les enfants racontent leur vie lors de la secondes guerre mondiale. Chacun est très stressé mais arrive à dire son texte.

De nombreuses  personnes font des vidéos et des photos. Enfin la première balise est collée sur l’allée Jean Moulin. Damaris, Kadidja et Zarah sont contentes que la première balise soit collée sur leur « résistant ».

L’arrivée au camp ou à la muette: Nous avons marché, parlé, écouté et demandé l’avis des gens et nous avons parlé d’une résistante nommée Frida Wattenberg.

Il y a des gens que nous croisons à la fin du chemin avec lesquels nous parlons du camp de Drancy, un nom connu de tous.

Un journaliste du Parisien vient parler à des élèves et leur pose des questions par rapport à notre projet!

Plusieurs personnes ont parlé dont le Maître, Jacques Dufour et Monsieur Michau et en dernier, l’adjointe au maire chargée de l’Education puis nous avons chanté « le chant des partisans » voici les paroles:

 » Amis entend tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines?                                                                                                                                                                                                                                            Ami, entends-tu les cris sourds  du pays qu’on enchaîne?
Ohé, partisans, ouvriers et paysans, c’est la larme.
Ce soir l´ennemi connaîtra le prix du sang et les larmes.

Montez de la mine, descendez des collines, camarades!
Sortez de la paille les fusils, la mitraille, les grenades.
Ohé, les tueurs à la balle ou au couteau, tuez vite!
Ohé, saboteur, attention à ton fardeau , dynamite…

C’est nous qui brisons les barreaux  des prisons  pour   nos  frères.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    La haine à nos trousses et la faim qui nous pousse, la misère.
Il y a des pays où les gens au creux des lits font des rêves.
Ici, nous, vois-tu, nous on marche et nous on tue, nous on crève…
Ici chacun sait ce qu´il veut, ce qu´il fait quand il passe.
Ami, si tu tombes un ami sort de l´ombre à ta place.
Demain du sang noir sèchera au grand soleil sur les routes.
Sifflez, compagnons, dans la nuit la liberté nous écoute… »

Puis nous sommes allés à l’école Pablo Picasso où nous avons mangé, bu et plusieurs personnes nous ont félicités « Bravo beau projet! »

Nous avons été très touché puis on nous a donnés des verres et des logos.

Puis nous sommes allées avec Claudine en car pour rentrer à l’école.

Voici notre belle journée

Capture d’écran 2015-05-27 à 21.33.43

de Delia

La bataille de Stalingrad

La bataille de Stalingrad a été  une des batailles les plus sanglantes de toutes les batailles pendant la seconde guerre mondiale.

Elle a opposé l’armée russe et l’armée allemande.

Elle a commencé en Juillet 1942 et elle s’est finie le 2 février 1943 .

Entre 1941 et 1942  la résistance  soviétique bloque l’armée Allemande devant Léningrad, Moscou.

Dimitri