Charles de Gaulle

Charles de Gaulle : 

Charles de Gaules
Charles de Gaulle

Né le 22 Novembre 1890 à Lille .

A participé à la Première et la Deuxième guerre Mondiale .

Première guerre Mondiale : La France l’a remportée et le général de Gaulle a signé l’armistice du 11 novembre 1918.

Mais Hitler,revanchard, Chancelier de l’Allemagne en 1933 ne comptait pas se laisser faire. 

Deuxième guerre Mondiale : L’Allemagne envahit le France ( plus informations sur Google taper « drôle de guerre » ) .

18 Juin 1940 appel à la Résistance.

22 Juin 1940 signature de l’Armistice .

Mais même après cela le Général ne compte pas se laisser abattre lui aussi .

Il part à Londres pendant la Guerre en tant qu’organisateur de plan pour la guerre et chef de la Résistance ; Il ne se déplacera que pour se rendre à Alger et lors de la Libération de Paris .

Il est arrivé à ses fins et a réussi à faire libérer la France .

( Durant la guerre Jean – Moulin et Pierre Brossolette ont été les deux bras droits du Général. Ils sont d’ailleurs morts lors de cette guerre pour la France).

La France entrain de combattre
La France en train de combattre
La France est Libre
La France est Libre
Charles de Gaulle pendant l'appel du 18 Juin 1940
Charles de Gaulle pendant l’appel du 18 Juin 1940
Pierre Brossolette Chargé d'unifier la Résistance en zone occupée
Pierre Brossolette
Chargé d’unifier la Résistance en zone occupée

 

Jean Moulin, chargé d'unifier la Résistance en zone libre. A l'origine du CNR, du 27 mai 1943
Jean Moulin, chargé d’unifier la Résistance en zone libre.
A l’origine du CNR, du 27 mai 1943

 

Ecrit par Damaris

Inauguration du projet un chemin,une école ( Mercredi 27 mai 2015)

Mercredi 27 Mai 2015 : 8 h 30 

pendant le chemin
pendant le chemin

 M. Michau , M. Auclert et certains parents accompagnateurs des élèves de CM1 et CM2 B, eux-même présents, lors des minis discours,  se sont  réunis sur le parking de l’école Romain Rolland .

  

Nous remercions M. Michau , M. Auclert et nos superbes randonneurs Jean-Marc et Jacques ainsi que leurs collègues qui nous ont soutenus durant tout l’aboutissement de notre projet.

Après la fin de leurs discours, nous avons entamé la route vers le chemin des CM2 B.

Nous avons fait découvrir les Résistants à nos invités. Clémence et Nilam, pleines de trac, furent les premières à faire découvrir un résistant.

 Mariama , Binta et Damaris se sont fait interviewer par le journaliste du Parisien durant le trajet.

 

 Nous avions déjà visité le Mémorial de la Shoah avec Elise qui nous a fait connaître l’histoire de Frida Wattenberg. 

 Pour cette seconde « visite » Rozy et Damaris se sont chargées de  faire découvrir le vécu  de Frida Wattenberg pendant la seconde Guerre Mondiale.

Kadidja a cloturé l’inauguration du 27 Mai. 

 

Jaques , M. Michau , le maître M. Auclert , la directrice de l’USEP et la MAIRE ADJOINTE ont fait un discours devant la cité de la muette.

 

M. Auclert (maître) nous  a proposé de chanter la chanson des Partisans ,

Puis nous avons pris le pot ( l’apéritif ) .

 

Nous sommes rentrés en car .                         

USEP 93700
USEP 93700
A l'intérieur du Wagon témoin.
A l’intérieur du Wagon témoin.
Mémorial dédié aux victimes de la Shoah
Mémorial dédié aux victimes de la Shoah

Mercredi 27 Mai 2015 : 13 h 30   

Wagon Témoin devant la Cité de la Muette
Wagon Témoin devant la Cité de la Muette

Ecrit par Damaris

Honoré d’Estienne d’Orves

Honoré d’Estienne d’Orves  est né le 5 juin 1901 à Verrières le Buisson.

Il a fait de brillantes  études.

Il poursuit ensuite des études à Polytechnique.

Il  faisait partie d’une famille  provençale  de juristes et en 1923 il sort  diplômé  de l’école  navale.

 Il a été arrêté à  Nantes le 21 janvier 1941.

Le 13 mai 1941, il était devant  la cour martiale d’Allemagne à Paris où s’ouvre le procès du commandant d’Estienne d’Orves  et de ses adjoints.

  le 23 mai  1941 Estienne d’Orves  est condamné a mort avec Maurice Balier et Jean Doornick et le 29 août 1941  ils sont fusillés. 

Honoré d'Estiennes d'Orves

Article de Aimane

 

Charles De Gaulle

Titre de l’article: Charles de Gaulle

Localisation de la rue: Elle se situe au centre ville de Drancy, les rues d’avant et d’après sont: Rue de la République et le Boulevard Paul Vaillant Couturier.

Personne concernée: Charles de Gaulle plus connu sous le titre de Général de Gaulle, est un homme militaire qui a lutté contre les Nazis. C’est un homme politique Français. 

Date de vie et de mort: né le 22 novembre 1890 à Lille et meurt le 9 novembre 1970 à Colombey-les-Deux- Églises.

Événements importants de sa vie: Le 18 juin 1940, il lance un appel à la résistance contre l’occupation de la France par les Allemands. Il arrive à se faire reconnaître comme le chef de la résistance française et devient le chef du gouvernement provisoire en 1943. De 1946 à 1958, il s’ oppose à la quatrième République dont il contredit le fonctionnement.

Mots importants à retenir:  homme politique: chef des citoyens .  

image
Le Général de Gaulle en train de parler sur la BBC

                                                  Ecrit par Moussa 

 

Gaston Landry

GASTON LANDRY : RESISTANT , F.F.I , GARDIEN DE LA PAIX

Cette rue se situe entre celle de Vanzetti et Sacco et Henri Longatte

 

Gaston Landry est née à Bellefontaine , qui se situe à l’ouest de la France .

Il a participé durant la deuxième guerre mondiale en tant que résistant aux Forces Françaises de l’Intérieur . 

Gaston Landry a été fusillé le long du canal de l’Ourcq pendant la libération de Paris .

Il est tué rue du Blanc Mesnil à Bobigny. 

 

 

Gaston Landry
Gaston Landry

Ecrit par Damaris

Jean Wirbel

                                                                                                                          

Localisation de la rue : La rue Jean Wirbel se situe au début de notre chemin. Elle se trouve dans le quartier du Petit Drancy. Les rues avant: Rue Fernand Péna et le début de la rue Salengro. La rue après: Rue Gustave Devèze. La rue Jean Wirbel a une rue parallèle cette rue se nomme: Rue Raymond Justice (autre résistant drancéen)

Personne concernée : Jean Wirbel. Français. Résistant FFI. Forgeron.

Date de vie et de mort : On ne sait pas vraiment quand il est né car sur des documents, il est écrit qu’il né en 1886 et sur la plaque de rue est marqué 1896. On sait, cependant, qu’il est né à Moyeuvre-Grande en Moselle. Il meurt le 19 août 1944 à la Patte d’Oie à Gonesse. 

Evènements importants de sa vie : Combattant allemand pendant la première guerre mondiale.

Expliquer un évènement marquant: Meurt fusillé comme otage, suite aux combats à la mairie de Blanc Mesnil car un officier allemand a été tué. Il se fait arrêter avec Jean Soubiran et Louis Delplace. Ils seront tués quelques kilomètres après à Gonesse.    

Contexte historique : Seconde guerre mondiale. Libération de Paris et la France. Otage.

La situation politique : Occupation allemande (Hitler), France de Vichy (Pétain), Résistance française (De Gaulle), Libération (débarquement), FFI(Forces françaises de l’Intérieur).

 

Wirbel

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                                           Article écrit par Mallaury.

La cité de la Muette et le Camp de Drancy

Le jeudi 19 mars 2015, nous avons avec les enfants fait un grand voyage dans l’Histoire de la seconde guerre mondiale.

Le matin, c’est au Mémorial de la Shoah que nous avons partagé la vie et les aventures de Frida Wattenberg.

L’après-midi, nous avons eu l’honneur de cotoyer Lucien Tinader, enfant caché pendant la guerre, responsable au sein de l’association AFMA (Association pour la Fondation Mémoire d’Auschwitz).

exposition dans la salle de l'AFMA
exposition dans la salle de l’AFMA
exposition dans la salle de l'AFMA
exposition dans la salle de l’AFMA
exposition dans la salle de l'AFMA
exposition dans la salle de l’AFMA

Avec Lucien, nous avons dans un premier temps visionné un petit film qui retraçait l’histoire du camp de Drancy entre 1941 et 1944.

Salle Alain Blumberg avec Lucien Tinader
Salle Alain Blumberg avec Lucien Tinader

Ce film nous l’avons vu dans la salle qui porte le nom de Alain Blumberg.

Alain Blumberg n’était pas un de ces hommes qui ont combattu les allemands, qui ont mené une révolte dans le camp de Drancy, qui ont cherché à s’évader.

Non, il n’était pas de ceux-là, simplement parce qu’il est né dans le camp de Drancy un  17 juillet 1944 et qu’il a été déporté le 31 juillet 1944.

Il avait 14 jours et les seuls moments qu’il a passés sur cette planète, ont été en temps de guerre, de misère et de mort.

Ensuite Lucien Tinader, nous a raconté sa vie d’enfant caché dès le plus jeune âge pour échapper à un destin mortel tout tracé.

Nous développerons un article complet sur ce témoignage plus tard.

Après cette visite, Lucien Tinader a emmené les enfants devant le Wagon témoin et nous avons pu pénétrer dedans et poursuivre notre visite.

Ouverture du Wagon témoin par Lucien Tinader
Ouverture du Wagon témoin par Lucien Tinader
A l'intérieur du Wagon témoin.
A l’intérieur du Wagon témoin.

Pour revenir sur le camp, avec les enfants, nous avons aussi étudié le documentaire réalisé par Philippe Saada, intitulé : Un camp aux porte de Paris, Drancy 1941-1944.

Documentaire bouleversant sur cette période, sur le camp, avec des témoignages de rescapés, d’historiens, d’une durée de 1h10 min.

Voici quelques repères datés de ce camp.

Le camp de la Cité de la Muette:

Camp d’internement utilisé d’août 1941 à août 1944 par les allemands.

Guerre et Résistance : Mis à disposition par la France, géré au départ par la police française sous contrôle allemand.

20 au 24 août 1941 : Multiples rafles, dans la population juive, organisées dans Paris. 4232 personnes arrivent à Drancy.
Dirigé par Théodor Danneker

juin 1942 : Premier convoi de déportés sous l’autorité de Danneker

16 et 17 juillet 1942: Rafle du Vel d’Hiv.

2 et 3 juillet 1943 : Remplacement de Danneker par Alois Brunner. Le camp est à présent totalement géré par les Allemands de Brunner.

15 septembre 1943 : Tentative d’évasion en creusant un tunnel. Tunnel découvert en novembre 1943, il restait 3 mètres à creuser.

18 août 1944 : Libération du camp et des 1467 prisonniers par le consul de Suède Raoul Nordling et la Croix Rouge. Aloïs Brunner s’échappe la veille.

69 convois sont partis de Drancy. 67 000 des 76 000 déportés de France l’ont été de Drancy.
1976 création du Monument sculpté à côté du Wagon-témoin.

Wagon Témoin devant la Cité de la Muette
Wagon Témoin devant la Cité de la Muette
Mémorial dédié aux victimes de la Shoah
Mémorial dédié aux victimes de la Shoah

Mémorial de la Shoah et Frida Wattenberg

Lors de notre visite Mémorial de la Shoah, nous avons été accueillis par Elise Malka avec laquelle nous avons participé à une activité intitulée : L’Etoile du Combattant.

Cette activité nous a permis de faire la connaissance d’une grande dame, toujours parmi nous, prénommée Frida.

FRIDA WATTENBERG

Née le : 7 avril 1924 à Paris de parents polonais.

Jeunesse : Participe à la cellule gaulliste du lycée Victor Hugo à Paris.

Guerre et Résistance : Dès ces 16 ans, en 1940, elle participe activement à l’appel à la Résistance en France.

11 novembre 1940 : Colle des affiches dans les salles de classe de son lycée.

1941 : Recrutée par l’OSE, oeuvre de secours aux enfants, elle aide les enfants juifs et apprend à fabriquer des faux papiers.

juillet 1942 : Sa mère est raflée lors de la Rafle du Vel d’Hiv. Elle n’hésite pas à se présenter au camp de Drancy et obtenir la libération de sa mère.

1943 : Elle part à Grenoble et rejoint la résistance juive. Elle aide à faire passer des enfants en Suisse.

1944 : Elle est dans la région de Toulouse au moment de la Libération de Paris. Elle continue de s’occuper d’enfants juifs à qui elle fournit de fausses identités.

1945 : Elle retrouve sa mère qui a survécu, cachée, à la guerre et son frère qui l’aidait à Grenoble.

Elle est toujours vivante et est agée de 91 ans.

Le Mémorial de Drancy a été inauguré le 21 septembre 2012 par François Hollande.

memorial shoahface

Victoire du 8 mai 1945

Cette rue se situe à l’angle de la rue de la Liberté que nous remontons en fin de parcours.

Voici quelques repères et bilan de la Seconde Guerre Mondiale.

Victoire finale des Alliés sur l’Allemagne nazie. Marque la fin de la Seconde Guerre Mondiale en Europe.

Guerre : Quelques dates

17 juillet 1942 au 2 février 1943 : Bataille dite de Stalingrad. 200 jours de combats et défaite des Allemands

6 juin 1944 : Débarquement sur les plages de Normandie.

15 août 1944 : Débarquement en Provence.

19 au 25 août 1944 : Libération de Paris et défilé le 26 août sur les Champs-Elysées.

7 mai 1945 : Réddition de l’armée allemande signée à Reims

8 mai 1945 : Capitulation officielle de l’Allemagne signée à Berlin.

Le 8 mai devient une première fois un jour férié de commémoration en 1953 avant d’être supprimé comme jour férié en 1959 par le Général de Gaulle puis comme commémoration en 1975 par le Président Giscard d’Estaing.

Le caractère férié et commémoratif est rétabli en 1981 par le Président François Mitterrand.

Bilan de la guerre : 6 années de guerre, entre 60 et 80 millions de morts dont 45 millions de civils, 18 millions de soldats alliés et 11 Millions de soldats allemands. Environ 600 000 déportés. 5 100 000 victimes de la Shoah.

8mai45

René Deschamps

Né le : 2 octobre 1902 à Poitiers

Profession : Chauffeur de taxi dans Paris. Conseiller Municipal de la ville de Drancy en mai 1935. Militant et membre du Parti Communiste.

Guerre et Résistance :

septembre 1939 : Le Parti Communiste et l’Humanité sont déclarés Hors la loi par décrêt.
Signataire de «l’Appel aux drancéens» lancé par Jean-Louis Berrar.

février 1940 : il est déchu de son mandat municipal. Il poursuit ses activités de militants et de combattant du mouvement nazi de façon clandestine avec la distribution de tract, de parutions.

20 janvier 1941 : Il est arrêté à son domicile à Drancy à 6H30 du matin par la police française puis envoyé dans le camp de Clairvaux (Aube).

26 septembre 1941 : Il est transféré au camp de Rouillé.

9 février 1942 : Il est transféré au camp de Royallieu à Compiègne.

6 juillet 1942 : Il est transféré au camp d’Auschwitz dans le convoi dit des 45000.

19 septembre 1942 : Il meurt victime de la dysenterie.

Rue René Deschamps à l'angle de la rue de la Liberté
Rue René Deschamps à l’angle de la rue de la Liberté

Attention : Notre chemin emprunte la rue de la Liberté, après la rue Ribot, et à l’angle se trouve l’école René Deschamps et la rue René Deschamps.

Pour terminer notre chemin, il faut remonter la rue de la Liberté.

Photos extraites du site :

http://politique-auschwitz.blogspot.fr/2014/04/deschamps-rene-auguste.html

avec l’aimable autorisation de Claudine Cardon-Hamet.

 http://politique-auschwitz.blogspot.fr/2014/04/deschamps-rene-auguste.html
site http://politique-auschwitz.blogspot.fr/2014/04/deschamps-rene-auguste.html
Photo extraite du site http://politique-auschwitz.blogspot.fr/2014/04/deschamps-rene-auguste.html
http://politique-auschwitz.blogspot.fr/2014/04/deschamps-rene-auguste.html